YESYESYESYESNOYES
Communiqué de presse | 24 mars 2021
Dernière session de la législature : on ne lâche rien

La semaine prochaine se tiendra la dernière session de cette législature. En vue de cette ultime session, le groupe socialiste a déposé de nombreux objets qu’il défendra en plénum, parmi lesquels : 

  • Une interpellation pour avoir un état des lieux de la diversité des employé-e-s de l’administration cantonale : quelle est le nombre de femmes engagées à des postes de cadre en 2019 ? Quelle proportion de personnes étrangères occupe des emplois dans l’administration cantonale ? Qu’en est-il des institutions parapubliques ? Autant de questions qui méritent des réponses pour avoir un véritable aperçu chiffré de la diversité et de l’égalité au sein de l’administration.

  • Un postulat pour un dimanche sans voiture : cette mesure permettrait de retrouver le plaisir des moments de partage et de loisirs dans un environnement où aucun trafic urbain ne perturberait la quiétude de notre canton. En instaurant une journée par année où la population accède aux espaces réservés aux voitures, le canton de Neuchâtel pourrait être pionnier en Suisse dans une démarche déjà adoptée par d’autres pays.

  • Un postulat pour surveiller davantage la pollution des sols dans les zones urbaines : Les sols des jardins familiaux et publics ne sont pas protégés de la pollution, par exemple de l’utilisation d’engrais ou de sources de pollution à proximité, telles que les usines d’incinérations. Cette pollution peut présenter un danger, par exemple pour les jeunes enfants qui jouent sur ces terrains ou pour celles et ceux qui consommeraient des denrées cultivées sur ces sols. Il est indispensable de surveiller ces sols et de prendre les mesures nécessaires pour écarter tout risque sur la santé.

  • Une interpellation pour que certain·e·s patient·e·s puissent recourir à des taxis plutôt qu’à des ambulances : un trajet en ambulance est très coûteux et seul un trajet par année est couvert par la LAMal. Certains trajets ne nécessitent pas l’infrastructure et le personnel fournis par un service ambulancier, mais pourraient être effectués par des taxis dont les chauffeurs bénéficient d’une formation de secouristes. Cette alternative permettrait de réduire les coûts inhérents à un transport en ambulance et encouragerait celles et ceux qui en ont besoin à faire appel à ces services.

  • Une motion pour la mise en place d’une ligne téléphonique 24h/24 pour les victimes de violence domestique : alors que la Convention d’Istanbul prévoit l’installation d’un tel service, les autorités fédérales estiment qu’il est de la compétence des cantons de le faire. Le canton de Neuchâtel doit s’engager activement pour qu’une ligne téléphonique nationale soit mise sur pied, par exemple via la Conférence des directrices et directeurs cantonaux des affaires sociales, ou combler ce manque en instaurant une ligne cantonale.

  • Un postulat interpartis demandant la gratuité des protections menstruelles dans les écoles : le coût des protections menstruelles est l’une des raisons qui retiennent les jeunes filles d’aller à l’école lorsqu’elles ont leurs règles. Si des efforts ont déjà été faits concernant la TVA qui s’applique à ces produits, il est nécessaire de faire un pas supplémentaire pour s’assurer que ces produits de nécessité soient accessibles à toutes les écolières du canton.
Dernière session de la législature : on ne lâche rien

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.