NO
Article du point
Oui à l’initiative « Stop au mitage du territoire »

De nos jours les thèmes principaux qui reviennent sans cesse à nos oreilles sont mondialisation, technologie et construction. Il y a cependant au milieu de tout cela certains projets et discussions qui sont là pour nous rappeler que notre planète n’est pas illimitée et que sans espaces verts nous ne pourrions plus y vivre. Se soucier de préserver la nature et nos espaces verts ne sont pas des préoccupations que l’on peut repousser. C’est une affaire qu’il faut traiter aujourd’hui et maintenant.

 Nous avons la chance de vivre dans un pays beau et paisible. Du lac à la montagne en passant par les forêts, il y en a pour tous les goûts. Si aujourd’hui certains ne voient pas encore le changement du paysage, c’est probablement pour bientôt. Le phénomène d’étalement urbain est bien réel. Petit à petit les constructions se répandent et plus seulement en zone urbaine mais également sur les terrains ruraux. Cela provoque incontestablement une dégradation de notre paysage. Nous ne pouvons nous permettre de ne penser qu’aux dix prochaines années. Il faut penser aux centaines d’années à venir car une fois le territoire occupé, il est bien difficile de revenir en arrière. 

Outre le fait que le mitage du territoire ne soit pas des plus agréables pour les yeux, l’impact environnemental est important. Il faudra étendre les réseaux d’eau et d’électricité ce qui provoquera forcément des coûts et des dépenses énergétiques élevés. Ces aménagements provoqueront des diminutions des terres cultivables. Depuis 1985, 584km2 de surfaces vierges ont été construits ce qui représente environ la superficie du lac Léman. Cette augmentation non négligeable des surfaces à bâtir est supérieure à la croissance de la population. En effet selon l’OFS (2015) les surfaces à bâtir ont augmenté de 44% tandis que la population « seulement » de 17%. 

Il existe encore aujourd’hui des villages, mais d’ici quelques années ceux-ci pourraient disparaître. Plus les bâtiments sont éloignés et répartis sur le territoire, plus le mitage est avancé. Cela crée des agglomérations et périphéries sans fin et un pays complètement dévoré par les habitations. C’est pour cela qu’il faut favoriser le regroupement des zones à bâtir et stopper leur extension. 

Aujourd’hui le Parti socialiste dit OUI à l’initiative « Stop mitage ». Nous ne voulons pas d’un territoire morcelé et nous voulons préserver notre environnement. L’initiative contre le mitage du territoire prévoit tout d’abord une compensation des zones à bâtir, en dézonant des terrains construits. Elle veut éviter une croissance nuisible en dehors des zones, exiger des constructions durables et préserver nos espaces verts.

Oui à l’initiative « Stop au mitage du territoire »

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.