Toutes les votations

Didier Berberat, conseiller aux Etats
Le 23 septembre, le peuple et les cantons sont appelés à se prononcer sur l’initiative populaire du syndicat agricole Uniterre intitulée « Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous ». Continuer
Jacques-André Maire, conseiller national, membre de la Commission des transports et des communications
Pour résoudre les problèmes environnementaux et de mobilité, en particulier en milieu urbain, le vélo doit à l’avenir prendre une place beaucoup plus importante Continuer
Françoise Gagnaux, députée
L’initiative veut réduire le gaspillage alimentaire. Elle propose d’instaurer une plus grande proximité entre production et consommation et que la Confédération agisse pour endiguer les pertes. Cela permettrait d’avoir de meilleurs produits sans pour autant les payer plus cher. Consommer moins mais mieux est aussi une option à mettre en lumière. Continuer
Jacques-André Maire, conseiller national
La nouvelle loi améliore la protection contre la dépendance au jeu, par des mesures de prévention et de contrôle, et contre le blanchiment d’argent et les fraudes. Elle vise à assurer une exploitation sûre et transparente des jeux et permet à la Confédération et aux cantons d’exercer une surveillance efficace et de protéger convenablement la population des dangers inhérents aux jeux d’argent. Continuer
Didier Berberat, conseiller aux Etats
Afin de ne pas transformer notre pays en un laboratoire d’expérimentation monétaire à hauts risques, nous vous demandons de voter NON à cette initiative. Continuer
Didier Berberat, conseiller aux Etats
Le 4 mars, le peuple et les cantons suisses sont appelés à se prononcer sur le nouveau régime financier de la Confédération. Continuer
Jacques-André Maire, conseiller national
No Billag, ce n’est pas une économie de Fr. 365 pour les ménages… mais la porte grande ouverte à des chaînes privées aux abonnements bien plus coûteux. Sous prétexte d’une fausse économie, No Billag provoquerait un énorme gâchis dans le monde des médias. Il faut absolument éviter une telle catastrophe en votant clairement NON le 4 mars ! Continuer
PSN
En rejetant par 76% et 77% des voix les modifications de lois portées par la droite neuchâteloise, Parti libéral-radical en tête, les Neuchâtelois-e-s ont réaffirmé leur plein et entier soutien au dialogue social. Le Parti socialiste neuchâtelois se réjouit de ce cri du cœur adressé aux travailleuses et travailleurs de la santé. N’en déplaise à certains acteurs privés : « NON, la santé n’est pas un marché comme les autres ! » Continuer
Didier Berberat, conseiller aux États
Prévoyance vieillesse 2020 (PV 2020) est un compromis qui inclut un élément particulièrement douloureux : le relèvement de l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans. Or l’inégalité salariale au détriment des femmes est encore d’environ 19 %. Cependant, refuser PV 2020 ne changerait rien à cette situation scandaleuse, contre laquelle nous luttons depuis longtemps et que nous continuerons à combattre. Malgré ce point négatif, le groupe socialiste des Chambres fédérales a soutenu le projet résolument, car il comporte des avancées sociales appréciables et, condition indispensable, il préserve le niveau des rentes. PV 2020 renforce le 1er pilier (AVS) par rapport au 2e (LPP, prévoyance professionnelle). Cela s’inscrit parfaitement dans la ligne du PS, car l’AVS est beaucoup plus sociale et son financement est solidaire, avec des cotisations non plafonnées. Continuer

Pages