• 2018

  • PSN
    La pauvreté ne fait que rarement la Une des médias. Pourtant elle existe. Elle est une réalité pour près d’un million de personnes dans notre pays. Alors que la pauvreté coûte pour celles et ceux qui la vivent, elle rapporte bien souvent à ceux qui pourfendent l’aide sociale, comme l’a rappelé Martine Kurth, secrétaire générale de l’Artias*, vendredi lors du Congrès du Parti socialiste neuchâtelois. Au côté d’Hubert Péquignot, directeur de Caritas Neuchâtel, et de Jean-Nat Karakash, conseiller d’État, elle avait accepté l’invitation du PSN à thématiser une réalité trop souvent dissimulée ou instrumentalisée. Continuer
  • PSN
    photo d'illustration by jess watters
    Le nombre d’élèves par classe n’augmentera pas pour les cycles 1 et 2 dans le canton de Neuchâtel. Le Département de l’éducation et de la famille (DEF) a renoncé à la mesure annoncée dans le plan financier du Conseil d’État pour la législature. Une décision communiquée aux partenaires en mai déjà. Une excellente nouvelle qui démontre que la voie du dialogue prônée, martelée et accompagnée par le Parti socialiste neuchâtelois porte ses fruits. La mesure, qu’une partie de la droite du Parlement se serait bien vue intégrer au budget 2018 déjà, est abandonnée au profit d’une solution travaillée entre partenaires. Continuer
  • Camarades, Faire de notre parti un mouvement encore plus démocratique, représentatif et réactif, tels sont les objectifs des nouveaux statuts adoptés en congrès le 4 mai. Des objectifs ambitieux qui appellent à l’engagement de chacune et chacun. Continuer
  • Jacques-André Maire, conseiller national, membre de la Commission des transports et des communications
    Pour résoudre les problèmes environnementaux et de mobilité, en particulier en milieu urbain, le vélo doit à l’avenir prendre une place beaucoup plus importante Continuer
  • PSN
    Pas toujours facile de faire le premier pas lorsque l’on veut s’adresser aux élu-e-s de sa commune. Entre le 25 août et le 1septembre, les socialistes neuchâtelois font le premier pas et viennent à votre rencontre. Continuer
  • Didier Berberat, conseiller aux Etats
    Le 23 septembre, le peuple et les cantons sont appelés à se prononcer sur l’initiative populaire du syndicat agricole Uniterre intitulée « Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous ». Continuer
  • Françoise Gagnaux, députée
    L’initiative veut réduire le gaspillage alimentaire. Elle propose d’instaurer une plus grande proximité entre production et consommation et que la Confédération agisse pour endiguer les pertes. Cela permettrait d’avoir de meilleurs produits sans pour autant les payer plus cher. Consommer moins mais mieux est aussi une option à mettre en lumière. Continuer
  • Yasmina Produit, secrétaire syndicale SSP - région Neuchâtel
    Dans le système économique qui est le nôtre, l’accumulation du capital nécessite une marchandisation toujours croissante des activités humaines. École, santé, culture, recherche, découvertes, transports collectifs, le vivant, tout doit élargir l’espace de valorisation du capital. Continuer
  • Pascale Giron, conseillère générale, St.-Blaise
    La gauche a une responsabilité à entretenir notre système de santé car il se fragilise, se fissure. Nous ne pouvons le laisser se dégrader sans réagir. Les primes pèsent d’un poids indécent sur les ménages, les subsides grèvent le budget de l’État, les moins fortunés renoncent toujours plus aux soins, les inégalités sont criantes dans certaines prises en charge, les admissions évitables à l’hôpital sont « significativement trop élevées »… La liste des maux est longue. Continuer
  • Raymond Spira
    Il y a cinquante ans, il s’est passé à La Chaux-de-Fonds un événement qui, dans l’histoire du Parti socialiste neuchâtelois, n’a rien d’anodin mais qui est sans rapport avec le « Mai 68 » que nous racontent à longueur de pages quelques « héros » autoproclamés qui confondent apparemment 1968 avec 1848 et semblent avoir oublié que la prétendue « révolution » parisienne a débouché sur l’élection de Georges Pompidou à la présidence de la République et sur celle de l’Assemblée nationale la plus à droite de la Cinquième République… Continuer
  • PSN, groupe socialiste au Grand Conseil
    Le Parti socialiste neuchâtelois a pris connaissance avec satisfaction du message du Conseil d’État, qui revoit les montants de l’aide matérielle à la hausse et renonce à réduire les forfaits applicables aux jeunes de 16 à 18 ans. Le PSN salue le travail de la majorité parlementaire, en particulier des députés et commissaires socialistes, qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour parvenir à préserver ces prestations. Continuer
  • Marianne Guillaume-Gentil
    Le 8 mars 1960, Hélène Dubied-Chollet est élue au Conseil général de Colombier. Elle devient la première femme élue dans un législatif en Suisse. Elle a alors 34 ans. Marianne Guillaume-Gentil lui rend hommage Continuer
  • Groupe socialiste au Grand Conseil neuchâtelois
    Sans programme d’impulsion, pas de prise en considération du plan de législature. La position du groupe socialiste est on ne peut plus claire. Si les député-e-s socialistes saluent et soutiennent la volonté affichée dans le plan de législature, s’ils sont prêts à poursuivre le travail d’assainissement, ils enjoignent aussi fermement le Conseil d’État à présenter et à détailler son plan d’impulsion. En l’absence de précisions, pourtant sollicitées, le groupe socialiste ne peut pas, pour l’heure, apporter son plein soutien à une stratégie dont l’élément essentiel à ses yeux, soit le plan de relance, n’est pas développé. Continuer
  • PSN
    L’adoption par les Chambres fédérales de la base légale pour la surveillance des assurés ouvre la voie à une surveillance de tout un chacun sans garde-fous. De quoi faire de chaque assuré des caisses-maladie, de l’AVS, de l’AI ou de la SUVA une ou un criminel en puissance. Car si les fraudeurs au fisc et autres optimisateurs bénéficient de la bienveillance du Parlement, il n’en va pas de même des affiliés aux assurances sociales. Le Parti socialiste neuchâtelois appelle donc l’ensemble des Neuchâtelois-e-s à signer et faire signer le référendum, pour lequel la récolte de signatures court jusqu’au 5 juillet. Continuer
  • PSN
    En se dotant de nouveaux statuts, le Parti socialiste neuchâtelois a opté pour une organisation qui renforce le poids de sa base dans la prise de décision. Une volonté claire de rendre le parti encore plus démocratique, mais aussi plus accessible. Des statuts rédigés au féminin et armant le parti pour concrétiser ses engagements en matière de relève et d’égalité entre hommes et femmes. Les délégué-e-s ont, par ailleurs, réélu par acclamation la présidence composée de Florence Nater, présidente, Oğuzhan Can et Antoine de Montmollin, vice-présidents. Continuer