• 2018

  • PSN
    Pour compléter l’équipe de son secrétariat cantonal, le Parti socialiste neuchâtelois met au concours un poste de collaborateur/collaboratrice à 30-40 % pour une durée de 12 mois, reconductible. Continuer
  • PSN, groupe socialiste au Grand Conseil
    Le Parti socialiste neuchâtelois a pris connaissance avec satisfaction du message du Conseil d’État, qui revoit les montants de l’aide matérielle à la hausse et renonce à réduire les forfaits applicables aux jeunes de 16 à 18 ans. Le PSN salue le travail de la majorité parlementaire, en particulier des députés et commissaires socialistes, qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour parvenir à préserver ces prestations. Continuer
  • Marianne Guillaume-Gentil
    Le 8 mars 1960, Hélène Dubied-Chollet est élue au Conseil général de Colombier. Elle devient la première femme élue dans un législatif en Suisse. Elle a alors 34 ans. Marianne Guillaume-Gentil lui rend hommage Continuer
  • Groupe socialiste au Grand Conseil neuchâtelois
    Sans programme d’impulsion, pas de prise en considération du plan de législature. La position du groupe socialiste est on ne peut plus claire. Si les député-e-s socialistes saluent et soutiennent la volonté affichée dans le plan de législature, s’ils sont prêts à poursuivre le travail d’assainissement, ils enjoignent aussi fermement le Conseil d’État à présenter et à détailler son plan d’impulsion. En l’absence de précisions, pourtant sollicitées, le groupe socialiste ne peut pas, pour l’heure, apporter son plein soutien à une stratégie dont l’élément essentiel à ses yeux, soit le plan de relance, n’est pas développé. Continuer
  • PSN
    L’adoption par les Chambres fédérales de la base légale pour la surveillance des assurés ouvre la voie à une surveillance de tout un chacun sans garde-fous. De quoi faire de chaque assuré des caisses-maladie, de l’AVS, de l’AI ou de la SUVA une ou un criminel en puissance. Car si les fraudeurs au fisc et autres optimisateurs bénéficient de la bienveillance du Parlement, il n’en va pas de même des affiliés aux assurances sociales. Le Parti socialiste neuchâtelois appelle donc l’ensemble des Neuchâtelois-e-s à signer et faire signer le référendum, pour lequel la récolte de signatures court jusqu’au 5 juillet. Continuer
  • PSN
    En se dotant de nouveaux statuts, le Parti socialiste neuchâtelois a opté pour une organisation qui renforce le poids de sa base dans la prise de décision. Une volonté claire de rendre le parti encore plus démocratique, mais aussi plus accessible. Des statuts rédigés au féminin et armant le parti pour concrétiser ses engagements en matière de relève et d’égalité entre hommes et femmes. Les délégué-e-s ont, par ailleurs, réélu par acclamation la présidence composée de Florence Nater, présidente, Oğuzhan Can et Antoine de Montmollin, vice-présidents. Continuer
  • Florence Nater, présidente du Parti socialiste neuchâtelois
    Passer la barre des 20 %... tel est l’objectif fixé par le PSS, par la voix de son président Christian Levrat, pour les prochaines élections fédérales. Un objectif qui doit s’inscrire dès aujourd’hui comme l’énergie renouvelable à injecter dans le moteur de notre engagement. Continuer
  • Jacques-André Maire, conseiller national
    La nouvelle loi améliore la protection contre la dépendance au jeu, par des mesures de prévention et de contrôle, et contre le blanchiment d’argent et les fraudes. Elle vise à assurer une exploitation sûre et transparente des jeux et permet à la Confédération et aux cantons d’exercer une surveillance efficace et de protéger convenablement la population des dangers inhérents aux jeux d’argent. Continuer
  • Didier Berberat, conseiller aux Etats
    Afin de ne pas transformer notre pays en un laboratoire d’expérimentation monétaire à hauts risques, nous vous demandons de voter NON à cette initiative. Continuer
  • Baptiste Hunkeler, député, président de la commission Révision des statuts
    Les statuts, c’est pas très sexy. Et pourtant, c’est ce qui structure un parti, qui permet à chacun de trouver sa place et à tous de travailler ensemble pour nos idéaux, peu importe l’origine, le sexe, l’âge ou encore le courant idéologique. Alors après de nombreuses années d’amendements, de contre-amendements et de mises à jour, il était temps de mettre tout à plat et de redéfinir ce dont notre parti a besoin pour son avenir. Continuer
  • Edy Zihlmann, syndicaliste UNIA
    Les prix excessivement bas ont favorisé le recours à des entreprises qui intègrent dans leur modèle d’affaires le non-respect de la loi et des accords paritaires. Continuer
  • Morgan Paratte, conseiller général, Neuchâtel
    Etre de gauche, c’est saisir le monde dans sa complexité et ne pas céder à la simplicité en divisant les humains, mais poursuivre l’effort de rassemblement, d’égalité et de liberté. Continuer
  • Raymond Spira
    C’est sous ce titre que Paul Graber (1875-1956), ancien conseiller national socialiste neuchâtelois (1912-1943) et directeur de La Sentinelle, publie en novembre 1948 dans le journal syndical L’Ouvrier de fabrique – Industriearbeiter un article sur la grève générale de 1918 qui mérite d’être relu en Continuer
  • Jean-François Kunzi, président de la section PS de Milvignes
    p.p1 {margin: 0.0px 0.0px 8.5px 0.0px; text-align: center; line-height: 7.0px; font: 10.0px 'Nimbus Sans Novus'; color: #e42330} p.p2 {margin: 0.0px 0.0px 8.8px 0.0px; text-align: justify; font: 10.0px 'Nimbus Sans Novus'} p.p3 {margin: 0.0px 0.0px 8.8px 0.0px; text-align: justify; font: 12.0px Continuer
  • PSN
    La culture mérite que l’on y attache une attention toute particulière. A n’en pas douter, plus que les cinq pages du rapport du Conseil d’État sur les États généraux de la culture. Un rapport qui devait répondre à une recommandation du Grand Conseil, recommandation qui, elle-même, venait compléter la liste des demandes réitérées du parlement et du groupe socialiste pour clarifier l’avenir de la culture dans le canton. Insatisfait par la réponse du Conseil d’État, le groupe socialiste a interpellé le gouvernement pour obtenir des réponses. Continuer