psn.ch Parti Socialiste Neuchâtelois
YESYES
Communiqué de presse | 26 mars 2020
Pilier de la démocratie cantonale, le Grand Conseil doit pouvoir exercer ses fonctions

Afin de garantir un contrôle et une légitimité démocratiques aux décisions prises dans les circonstances actuelles, le Parti socialiste neuchâtelois demande que le Grand Conseil et ses commissions puissent à nouveau se réunir tout en respectant les consignes officielles 

La situation particulière actuelle engendre son lot de mesures extraordinaires et, parmi elles, celle de donner l’équivalent des « pleins pouvoirs » aux organes exécutifs. Si le Parti socialiste neuchâtelois tient à saluer les mesures adéquates prises jusqu’à présent par le Conseil d’État, il estime cependant qu’il est problématique que le pays et les cantons soient privés de leur premier pouvoir, le législatif, pour une durée indéterminée et prolongée. En situation de crise tout particulièrement, il est fondamental que les institutions puissent assumer leur rôle et leurs responsabilités. Considérant que le contrôle démocratique des mesures prises par l’autorité exécutive constitue une compétence inaliénable du Parlement cantonal, et vu la nécessité de légitimer l’action de l’État, le PSN soutient que le Grand Conseil doit recommencer à fonctionner dans les plus brefs délais, selon des modalités spécifiques à déterminer.

C’est pour cette raison que le Groupe socialiste interpellera le bureau du Grand Conseil en demandant un moyen de poursuivre le travail indispensable des organes législatifs dans cette période de crise. Il est nécessaire que le Parlement puisse se réunir et que les commissions recommencent leur travail parlementaire, afin de maintenir un débat public et démocratique. Depuis le début de la crise sanitaire que nous traversons, nous trouvons toutes et tous au quotidien de nouvelles solutions à des problèmes inédits. Cela doit également être le cas pour le fonctionnement de notre démocratie. Si les aspects pratiques doivent être déterminés, les systèmes de vidéoconférence ainsi que les réunions de représentants des délégations sont des pistes à explorer.

Pilier de la démocratie cantonale, le Grand Conseil doit pouvoir exercer ses fonctions

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.