YESYESYES
Communiqué de presse | 26 juin 2019
Un bel élan pour le Canton
Session des 25 et 26 juin 2019

La session chargée du Grand Conseil des 25 et 26 juin 2019 a permis au législatif de faire avancer de nombreux projets. Le groupe socialiste se réjouit en particulier des acceptations des propositions pour le climat, du plan d’impulsion et de transformations et de l’initiative pour le droit de vote à 16 ans sur demande.

Le Parti socialiste se réjouit de voir le projet de droit de vote à 16 ans sur demande, pour lequel il s’est battu depuis plusieurs années, enfin soumis au peuple dans le courant de l’année 2019. C’est un projet pour la jeunesse et la démocratie de notre Canton qui pourra ainsi être débattu avec la population.

Cette session a aussi été l’occasion pour le Grand Conseil d’accepter le programme d’impulsion et de transformation, un programme à hauteur de près de 71 millions de francs qui déploiera ses effets sur ces prochaines années. Création d’un centre des arts de rue dans les Montagnes, adaptation plus rapide des arrêts de bus pour les personnes à mobilité réduite ou encore soutien à l’innovation… Ceci pour ne citer que quelques-uns des projets que ce programme d’impulsion permettra de concrétiser.   Même si le groupe socialiste aurait apprécié un plan encore plus ambitieux, il s’est battu pour orienter de nombreux investissements pour les domaines clefs de la culture et de la mobilité, tel que le Congrès du Parti socialiste neuchâtelois (PSN) l’avait demandé. Le groupe socialiste sera particulièrement attentif à ce que ces investissements d’ampleur soient bel et bien mis en œuvre.

La décision du Grand Conseil d’interdire les double-mandats entre les exécutifs communaux et le législatif cantonal est saluée par le groupe socialiste. Il s’agit d’une demande du Congrès du PSN datant de 2014. Sa mise en place dès 2021 permettra une redynamisation de notre démocratie et évitera le mélange des genres entre les positions des Conseillers communaux, en tant que garants du bon fonctionnement de la commune, et des députés, qui défendent l’intérêt cantonal.

La séance du mercredi après-midi, sous un soleil de plomb hors du commun, a aussi été l’occasion pour la majorité du Grand Conseil de prendre la mesure du dérèglement climatique, à quelques jours des inondations du Val-de-Ruz. Le groupe socialiste a donc soutenu avec succès les motions et postulats pour un Etat exemplaire en matière de mobilité aérienne (19.116), « Agissez pour un avenir viable et juste » (19.122), ou encore « Agissez pour des investissements durables et transparents ! » (19.145). La majorité de gauche au Grand Conseil a ainsi pu prendre les décisions à la mesure de l’urgence climatique, face à une opposition PLR-UDC aveugle à ces enjeux.

Finalement, le groupe socialiste a défendu avec succès ses postulats. Le Grand Conseil a en effet accepté le postulat socialiste « Un espace, un canton, une promotion cantonale de la médiation urbaine et de l’animation de quartier » qui permettra de coordonner les actions de médiation urbaine dans le Canton, tâche complémentaire aux actions de police. Sujet d’actualité, le postulat accepté « Pour une école de l’égalité » constitue une première étape pour déconstruire les stéréotypes liés au genre dans notre Canton, par l’éducation de nos enfants.

 En ce 26 juin 2019, il manquait littéralement d’air dans les rangs du Grand Conseil. Mais le vent qui souffle depuis la Berne fédérale, doublé de celui des décisions d’envergure prises ces derniers mois par le Grand Conseil, ce vent-là est un vent frais, un vent dynamique, un vent synonyme d’un nouvel élan pour l’avenir de la République et canton de Neuchâtel.  

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.