YES
Communiqué de presse | 22 janvier 2019
Les employés de l’Etat auront 20 jours de congé paternité

Le Grand Conseil neuchâtelois a accepté aujourd’hui un projet de loi émanant des groupes Pop-Verts-SolidaritéS et socialistes visant à introduire un congé paternité de 20 jours pour les employés de l’État. Cette décision place le Canton de Neuchâtel parmi les précurseurs en Suisse et donne un signal fort en vue de la future votation sur l’initiative populaire fédérale qui demande l’instauration d’un congé paternité de 4 semaines !

Faisant suite à un postulat accepté en 2015 par le Grand Conseil, les groupes Pop-Verts-SolidaritéS et Socialiste au Grand Conseil neuchâtelois ont déposé un projet de loi demandant l’instauration d’un congé paternité de 20 jours pour les employés de la fonction publique le 8 mars 2018. Après l’acceptation de ce dernier par la Commission législative, le Grand Conseil s’est prononcé aujourd’hui en faveur du projet par 67 voix contre 33 et 10 absentions, rejetant en même temps un amendement du groupe Libéral Radical visant à réduire la durée de ce congé à 10 jours (par 62 voix contre 47 et une abstention). Le congé paternité fait donc son apparition dans la Loi sur le statut de la fonction publique, les 5 jours octroyés jusqu’à présent étant uniquement mentionnés dans le règlement d’application de la loi. L’instauration d’un tel congé n’était pas combattue, seule sa durée a divisé les groupes politiques. C’est finalement la durée de 20 jours qui a été retenue, une durée minimale quand on compare avec les mois (voire année) prévues dans les pays nordiques. Elle correspond à la durée  prévue dans l’initiative populaire fédérale qui a été déposée le 4 juillet 2017.

L’État de Neuchâtel se place donc en tête des cantons romands pour l’octroi d’un congé paternité et rejoint les villes de Neuchâtel, Genève et Lausanne avec ses 20 jours. Les député-e-s neuchâtelois-e-s donnent aujourd’hui un signal fort en faveur d’une meilleure conciliation entre le travail et la vie familiale ainsi que pour un partage des tâches plus égalitaire. Les groupes Pop-Verts-solidaritéS et socialiste regrettent de ne pouvoir étendre ce congé paternité à tous les travailleurs du canton; mais une telle décision ne peut être prise qu’au niveau fédéral. C’est pourquoi nous nous battrons pour l’acceptation de l’initiative fédérale De même, la mise en place d’un congé parental a été envisagée, afin de laisser le choix de l’organisation aux parents, mais une telle mesure est également une compétence fédérale.

Un congé paternité digne de ce nom est essentiel aux yeux du POP, du PSN, de SolidaritéS et des Verts. Il favorise un bon départ dans la vie des enfants et permet aux mères d’être mieux soutenues lors de cette étape déterminante et éprouvante. Il aide à réduire le risque de burn-out et de dépression post partum et offre l’opportunité aux pères de prendre leurs responsabilités et de s’impliquer dans la vie familiale en leur octroyant le temps libre nécessaire. Les coûts de cette mesure, estimés à 240’000 francs par année, doivent être mis en balance avec l’efficacité prouvée des pères lors de leur retour au travail.

Neuchâtel, le 22 janvier 2019

Les employés de l’Etat auront 20 jours de congé paternité

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.