YES
Article du point
Une aventure collective

En acceptant la stratégie élaborée pour concrétiser nos idées pour les élections fédérales, le Congrès du 25 novembre 2018 a donné un coup d’envoi
décisif au comité de campagne.

Concrétiser nos idées, nos engagements envers la population en luttant pour l’égalité des chances, donc faire élire au moins une socialiste à Berne et respecter la parité des genres sur l’ensemble des listes : tel était le premier défi à relever.

Le deuxième a été de construire une liste qui répondait à cette stratégie, ce qui se fit naturellement.

Troisième défi : imaginer une présentation des candidat·e·s plus originale que la traditionnelle biographie. Nous voulions une présentation en lien direct avec nos préoccupations, instructive et formatrice.

Pour commencer, nous avons identifié les thèmes qui nous semblaient incontournables à toute campagne actuelle digne de ce nom. Nous les voulions fédéraux mais aussi d’actualité cantonale. Santé, égalité, emploi et intégration, économie et environnement, voilà les quatre chantiers très rapidement retenus. Ils englobent les réflexions et les dossiers qui nous tiennent en alerte aussi bien aux Chambres fédérales qu’indirectement au Grand Conseil voire dans les conseils généraux de nos communes.

Pour chacun de ces thèmes a été déclinée, en vue des deux assemblées de campagne interne, une dizaine de questions plus spécifiques ou pointues permettant de mieux cibler les réponses. Le tirage au sort préalable, laissant le temps de se préparer, et la question sortie des chapeaux de la présidente au moment de la prise de parole ont permis de constater la très bonne maîtrise des dossiers de l’ensemble des candidates et candidats. Ce fut pour le comité et pour les camarades présents aux assemblées une très belle récompense. Bel exercice aussi, pour nos candidat·e·s, de préparation face aux médias qui, malgré l’appellation « campagne interne », ont participé, trop curieux et impressionnés par la qualité des propos tenus… Si, si ! osons le dire !

Cette étape franchie, nous avons donné plus de latitude aux candidates et candidats à la candidature pour leur présentation devant le Congrès du 9 mars. Quoique… ils avaient une dizaine de minutes pour présenter leurs ambitions, motivations, biographie, engagements, le tout en se focalisant chacun sur un thème précis – mobilité et enjeu pour le canton de Mobilité 2030, formation et emploi à la lumière du papier de l’Assemblée des délégués PSS du 2 mars 2019, redistribution des richesses et initiative 99 %, égalité et grève des femmes du 14 juin, santé et initiative pour le plafonnement des primes à 10 % du revenu, climat et initiative pour les glaciers.

Ce fut tout simplement remarquable ! Remarquable d’engagements, de visions politiques, de convictions et de propositions de la part de nos candidat·e·s ; remarquable de silence et d’écoute de la part des camarades. Jamais je n’avais connu un Congrès aussi à l’écoute et concentré, sans chuchotements bruyants ! que ce soit pour écouter nos candidat·e·s ou pour entendre Christian Levrat, venu nous encourager et nous rappeler que la majorité UDC/PLR au Conseil national est restée sourde aux appels lancés en faveur d’une plus grande justice et aux préoccupations écologiques, bloquant ainsi tout progrès, torpillant l’accord de Paris sur le climat ou l’égalité des genres. « C’est une législature perdue que nous laissons derrière nous, et pour remettre la Suisse sur la voie du succès, la première étape est d’augmenter le nombre de sièges socialistes au Parlement fédéral. »

Nous devons nous battre corps et âme pour chaque siège. « Pour une Suisse pour tous, sans privilèges », le PSS et donc le PSN, toutes et tous ensemble derrière nos candidat·e·s, nous devrons faire avancer les projets suivants, déjà lancés dans les discours de nos camarades : limitation des primes d’assurance-maladie, salaires égaux, davantage de femmes aux postes clefs, une véritable protection du climat, une chance pour toutes les personnes qui veulent travailler et trouver un emploi, qu’elles soient âgées de plus de 50 ans, nouvelles sur le marché du travail ou réfugiées.

Nos listes sont composées de candidates et candidats de haute valeur, toutes et tous engagé·e·s depuis longtemps en politique et dans la défense des valeurs socialistes auprès d’associations. Ils sont jeunes mais expérimentés, ils sont engagés, volontaristes et capables d’imposer le changement.

Nous présentons des candidatures de qualité,
sérieuses et solides.

Et maintenant, le travail de campagne nous attend. Camarades, nous avons besoin de vous, de votre engagement et de votre appui pour mener à bien cette campagne et pour soutenir bien haut et bien fort nos camarades candidat·e·s. Une campagne au parti socialiste, c’est toujours une aventure collective !

Une aventure collective

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.