NO
Article du point
Retour aux fondamentaux

Tandis que les métaphores guerrières bourgeonnent en ce début de campagne fédérale, pour lui donner l’allure martiale usuelle,

Tandis qu’on affûte ses armes, qu’on prépare des duels fratricides et sororicides, qu’on campe sur ses positions, qu’on fait front ou qu’on cherche à mettre les adversaires en déroute,

Il me plaît d’adresser aux lecteur·trice·s du Point une harangue de printemps pour nous entraîner vers un été et un automne politique revenant aux bases de notre engagement. 

Pour que nous démarrions une campagne destinée à porter notre projet global, au-delà des propos thématiques sur l’égalité, le climat, l’emploi, les retraites, la formation, la culture ou la santé. Pour que nous présentions ce que nous sommes : des défenseurs des droits humains, de la justice et de l’égalité des chances pour notre génération et pour celles qui arrivent.

Notre parti propose une vision des conditions de vie pour chaque membre de notre communauté qui est cohérente, articulée, financée, durable et juste. Il a l’expérience de la défense de ces valeurs d’intégrité et de justice au parlement et au gouvernement fédéral. Il maîtrise l’art de la négociation, du compromis et de la construction d’un État adulte et responsable en y défendant les plus exposé·e·s d’entre nous. 

Engageons-nous dès maintenant auprès de nos connaissances, des personnes que nous rencontrons, de nos proches, nos collègues, à la pompe à essence, dans les salles d’attente, les tribunes, les buvettes et les rassemblements publics. Posons aux Neuchâtelois·es l’enjeu aussi simplement que possible en comptant sur leurs votes pour basculer à gauche.

Engageons-nous en partageant, avec les personnes qui ne votent pas ou plus et aussi – surtout ? – avec celles et ceux qui projettent leurs colères et celles qu’on leur invente dans le vote d’extrême droite, le fait que leur intérêt est bien défendu par la gauche. 

Rappelons que les personnes qui gagnent moins de 300 000 francs par année se tirent une balle dans le pied en votant à droite. Qu’en votant PLR on décide de donner son revenu aux caisses maladie, aux pharmas et aux banques et qu’en votant à l’extrême droite on décide d’orienter toute la politique suisse de façon à ce qu’elle soit aveuglément favorable aux milliardaires, en acceptant la diversion égoïste et paranoïaque. 

Que dans les deux cas, on choisit de travailler jusqu’à
70 ans, d’être remplacé par des robots, d’être moins protégé en cas de coup dur, de ne plus avoir accès aux soins spécialisés, de vivre sur une terre qui étouffe et se noie, d’importer des biens en repoussant des humains.

Que dans les deux cas, on choisit d’acheter des avions de chasse, de vendre des armes aux pays en guerre et de perdre nos emplois. 

Que dans les deux cas, les économies sur les prestations sociales ne seront pas transformées en augmentations de salaires, mais en dividendes aux superriches. 

Rappelons qu’on génère bien plus d’insécurité en creusant la fracture sociale ou en hurlant son racisme qu’en protégeant la dignité des plus vulnérables et en transformant les réfugiés en la main-d’œuvre qualifiée qui nous manque. 

Rappelons que c’est le PS qui empêchera que les prix des billets de train explosent, que les postes ferment, que les écoles des pauvres forment des futurs pauvres, que l’accès aux universités soit défendu à nos enfants. 

Rappelons que c’est le PS qui propose de questionner la croissance à tout prix, d’inventer des modèles qui permettent de lutter contre la surconsommation et d’envisager un avenir dans lequel la planète vit, le monde vit, la Suisse vit et Neuchâtel vit. 

Les six candidat·e·s PSN pour les fédérales d’octobre portent ces idées-là. Pas une utopie. Pas un gaspillage. Pas une hérésie d'inconscients. 

Mais un programme de vie, face au miroir aux alouettes de l’effondrement de l’économie et à l’attrape-nigauds qui consiste à nous faire croire que si nous sommes exploités, maltraités et que nos enfants n’ont pas d’avenir, c’est à cause des trois Syriens qui traînent à la gare. 

Retour aux fondamentaux

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.