YES
Article du point
L’action politique publique, garante du « vivre-ensemble »

En ce mois de mars 2020, il est impossible de rédiger un texte sans évoquer celui qui occupe les esprits, mobilise l’attention, met le système de santé sous pression, fragilise l’économie, génère de l’anxiété collective et tend à déstabiliser le fonctionnement même de notre société. Vous l’aurez compris, celui qui est capable de tout cela en si peu de temps se nomme COVID-19, c’est-à-dire maladie à coronavirus 2019. 

À l’heure où vous lirez ces lignes, la situation aura encore évolué. Et il est difficile de savoir comment, tant il est vrai qu’une épidémie de cette envergure nous oblige à communiquer avec prudence et humilité.

Ce que nous vivons aujourd’hui rappelle combien nous sommes vulnérables mais aussi résilients, organisés et pourtant démunis, parfois solidaires et parfois égoïstes. Au-delà des enjeux sanitaires et économiques, c’est notre vivre-ensemble qui est mis à l’épreuve par cette crise. Une crise qui nous touche tout particulièrement parce qu’elle est là, au cœur même de notre quotidien, dans nos foyers, nos écoles, nos activités culturelles, nos EMS, nos entreprises.

Et pourtant, n’étions-nous pas en crise du vivre-ensemble avant même l’arrivée de COVID-19 ? Si nous pensons aux drames de la migration, aux conflits qui anéantissent des peuples entiers, à la faim qui tue ou encore aux conséquences du réchauffement climatique, évidemment que la réponse est oui. Oui, notre vivre-ensemble est à l’épreuve. Et notre empathie à géométrie variable. C’est humain. 

Ces derniers mois, de nombreuses actions ont été menées dans la rue : grèves des femmes, grèves du climat. Certaines manifestations de désobéissance civile ont même été saluées. Ces engagements citoyens hors des rouages politiques sont sans doute nécessaires pour prendre la mesure des enjeux.

Mais le vivre-ensemble a besoin aujourd’hui plus que jamais de l’action politique. Si nous voulons une régulation sociale qui privilégie la solidarité, l’égalité, la justice, nous devons nous engager et soutenir celles et ceux qui s’engagent à tous les échelons de l’organisation sociale. À l’heure où nous entamons une campagne pour les élections communales, campagne de proximité qu’il s’agira de mener dans un contexte particulier proche du confinement, il est sans doute utile de s’encourager. Et de se rappeler qu’un vivre-ensemble solidaire mérite notre engagement.

L’action politique publique, garante du « vivre-ensemble »

NOUS UTILISONS DES COOKIES

En poursuivant votre navigation sur notre site vous consentez à l’utilisation de cookies. Les cookies nous permettent d'analyser le trafic et d’affiner les contenus mis à votre disposition sur nos supports numériques.